Photos et explications d'Antoine Misner et Adam Ch  

(les deux ont envoyé le même char à la même date).

Quelques vues du M 4 A4 FOCH placé en monument entre Magny et Chavannes les Grands sur la D 3, dans le territoire de Belfort.

Le 23 novembre 1944, le FOCH appartenait au 2e escadron, 3e peloton du 1er Régiment de Chasseurs d'Afrique (5e DB) et a été détruit non loin de cet endroit mais je n'ai aucune information sur les circonstances.

L'engin actuellement en place est un M 4 A4 T c'est à dire un M 4 A4 modifié après la guerre. L'armée française disposait d'un nombre considérable de M 4 A4 dont le principal défaut était une motorisation particulièrement exotique. Par manque de moteurs de chars en nombre suffisant, les constructeurs américains ont du se rabattre sur tout ce qui était disponible, d'où le nombre de variantes du Sherman.

Pour ce qui est du A4, un ingénieur du nom de Dimitri a imaginé d'accoupler cinq moteurs de camions et créé le Chrysler Multibank.

Ce moteur, malgré sa complexité, tournait relativement bien mais sa maintenance devait être un cauchemar pour les mécaniciens. En toute logique, les A4 survivants à la fin du conflit ont donc été remotorisés avec des moteurs en étoile comme les M 4 ou M 4 A1.

L'exemplaire présenté ici est donc une curiosité car à ma connaissance tous ces engins ont fini par servir de cible sur les champs de tir.

Cet hybride comporte une caisse de M 4 A4 mais un capot moteur de M 4. A noter aussi le tourelleau à épiscope monté après guerre.

A déplorer le marquage tactique erroné qui correspond au 1er Cuir et non au 1er RCA. Pour ce qui est du drapeau consulaire, l'artiste a trouvé une solution intermédiaire en le peignant dans deux sens différents. Le bleu devrait être situé en haut à gauche et en bas à droite mais des photos couleurs font apparaitre une disposition inverse sur certains engins. L'hypothèse de deux marquages différents sur le même engin n'est pas à rejeter non plus.

Le numéro tactique 31 est correct. Le matricule du char est plus incertain mais plausible. La seule certitude est que les chars du 1er peloton de cet escadron étaient immatriculés 420221 à 420225, les pelotons suivants étaient-ils immatriculés à la suite ?

Attention chaque image fait de l'ordre de 250Ko.


vos critiques vos points de vues :

jose-manuel.estevez@wanadoo.fr